CMS propriétaire open source

Si vous êtes en phase de création d’un sites Internet, peut-être avez-vous entendu parler du terme “CMS”.

Cet acronyme, qui signifie Content Management System (système de gestion de contenu), est en fait l’architecture, ou pour ainsi dire, le squelette de nos sites web modernes.

 

Qu’est-ce qu’un CMS

Les CMS ont pour particularité de présenter une gestion des contenus et un affichage graphique séparés l’un de l’autre. Autrement dit, vous pouvez faire évoluer le design de votre site de façon très conséquente tout en conservant vos contenus intacts, et vous pouvez facilement passer d’un type de site site à un autre, par exemple d’un blog, à un site web plus évolué.

 

Le CMS Open Source

Ainsi, des CMS, il en existe plusieurs types. D’un côté, on distingue les CMS “open source”, c’est-à-dire dont le code source peut être utilisé et modifié sans avoir à créditer un coût à son auteur. Ce qui ne veut pas dire que ce type de CMS permet d’obtenir des sites gratuits, en effet, à moins de réaliser son site soi-même, il reste encore à payer le travail d’installation, de paramétrage et de personnalisation qui devra être effectué par un webmaster.

 

Le CMS propriétaire

De l’autre côté, on trouve les CMS propriétaires, c’est-à-dire des CMS qui ont été développés par des agences ou des sociétés en interne. Par définition, ces sociétés sont propriétaires de ces architectures de site web, de la même façon qu’un auteur est propriétaire de son oeuvre.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de chacun de ces types d’architecture de site web et de quoi faut-il se méfier ?

 

Bien entendu, dans l’absolu, il y a des avantages et des inconvénients à chacune de ces solutions. Pour faire court, un des principaux inconvénients des sites ”open source“ est leur vulnérabilité aux attaques informatiques. Parce qu’ils sont bien connus, et utilisés par la majorités des utilisateurs, se sont eux la cibles des principales malveillances.

 

Les avantages de l’open source

Cependant les sites open source comportent de nombreux avantages :

  • ils sont connus par un très grand nombre de prestataires,
  • ils sont mis à jour et améliorés en permanence par des communautés de développeurs et d’utilisateurs,
  • au fil du temps, ils acquièrent une ergonomie et une facilité d’utilisation qui découle des nombreuses remarques et suggestions provenant de la communauté,
  • ils disposent d’un très grand nombres de modules additionnels, bien souvent gratuits,
  • ils disposent d’une documentation importante sur la toile.

 

 

Le piège du CMS propriétaire

Maintenant, comparons avec les avantages et les inconvénients d’un CMS propriétaire :

  • quasi inconnus, les CMS propriétaires ne sont généralement pas la cible d’attaques ou de problèmes de sécurité,
  • dans une certaine mesure, un CMS propriétaire a pu être développé pour répondre à des besoins spécifiques, d’un type d’utilisateur ou d’un secteur d’activité par exemple.

 

Mais le problème des CMS propriétaire, c’est qu’alors même que vous pensé avoir acheté votre site, et que vous pensez pouvoir l’utiliser comme vous le souhaitez, c’est l’agence qui l’a créé qui est et en restera le propriétaire. C’est-à-dire que vous n’avez aucun droit sur le code informatique qui constitue votre site Internet. Ce qui signifie que vous n’êtes pas autorisé à faire modifier ce code par une autre agence par exemple. En d’autres termes, si vous essayez de travailler avec un autre prestataire, celui-ci ne sera pas en mesure de modifier ou de dépanner votre site, car il n’en aura pas le droit.

 

Imaginons maintenant que votre agence accepte de vous céder les droits de modification de ce code. Étant donné qu’il s’agit d’une solution développée sur mesure, et qu’elle ne dispose probablement pas d’une documentation technique poussée, il sera très difficile, voire impossible, pour votre 2ème prestataire, de travailler sur votre site pour un tarif raisonnable.

 

Ainsi, alors même que la particularité des CMS est de disposer d’un site facile à éditer et facile à faire évoluer, le CMS propriétaire vous lie à une seule agence. Si vous souhaitez en changer, ou si celle-ci ferme, il vous faudra refaire votre site à zéro. En clair, le CMS propriétaire vous enferme dans une relation où vous ne pouvez pas avoir le dessus.

 

Alors peut-être que des agences vous présenteront le CMS propriétaire comme un CMS « maison », facile d’utilisation, et parfaitement adapté à vos besoins. Mais ne vous laissez pas prendre à ces arguments : tout utiles et performants qu’ils soient, ceci n’est qu’un moyen pour votre prestataire de s’assurer de votre fidélité inconditionnelle à prix fort.

Les CMS open source n’ont rien n’a envier aux CMS propriétaires et sont tout autant personnalisables, moyennant un coût. Pratiques, évolutif, fiables, ils sont aujourd’hui utilisés par les plus grandes sociétés et administrations du monde entier. Et si c’est bon pour eux, c’est aussi bon vous !